FESTIVAL INSOLITE ASTRAL 2021 - festivalfilminsoliterenneslechateau.fr

Plus le bleu est profond, plus il attire l’homme vers l’infini et éveille en lui la nostalgie du Pur et de l’ultime suprasensible. C’est la couleur du ciel, tel que nous nous le représentons, au son du mot ciel. Vassily Kandisky

7ème Édition 2021

Édito

Du 8 au 12 août 2021, le 7ème Festival du film insolite de Rennes-le-Château sera sous le signe « du Ciel, des Astres, de la Nature et de l’Humain. »

 

Comme prévient et martèle Aurélien Barrau :

« La vie, sur Terre, est en train de mourir. L’ampleur du désastre est à la démesure de notre responsabilité. »

Oui, la Terre s’épuise mais qu’en est-il du ciel ?

Le ciel est d’une immensité profonde.

Symbole de toute puissance, il allie l’altitude de la transcendance, la coexistence harmonieuse des contraires et des pluralités. Là où toutes les déesses et dieux confondus logent symboliquement. Que se soient les dieux ouraniens ou celtiques Taranis.

« Le ciel au-dessus de nos têtes est comme une immense forêt d’étoiles » nous raconte Hubert Reeves.

Mais ces étoiles d’où viennent-elles ?

Qu’est-ce qu’il y a dans le ciel, sous cette voute étoilée ?

Objets en tous genres s’y suivent. S’y croisent : étoiles, planètes, bolides, galaxies, comètes, satellites artificiels, extraterrestres, ovnis, chemstrails, fusées et à moindre altitude : ballons-sondes, avions, lampions chinois et … oiseaux ?

Quelle est la vraie nature de l’univers si incommensurable, si distant et froid par instant ?

Alors convoquons astronome, astrologue, astrophysicien, cosmologue.

Et comme nous le souligne Yann Mambrini, spécialiste de l’univers primordial : « je travaille depuis 30 ans sur les mystères de la matière noire et du monde subatomique passionné par l’espace et les caprices temporels, je vis entre ciel et terre. »

Devenons des voyageurs de l’univers.

Adossés, rehaussés par le monde des astres où se crée les secrets,

Vivons au bout des étoiles, au bout du monde.

 

Fanny Bastien & Geoffroy Thiebaut