This post is also available in: enAnglais


1ère Édition 2015

Selon Karlfried Grafdurkeim "l’Extraordinaire est dans la profondeur de l’Ordinaire"

 

 

Pourquoi un FESTIVAL de L’INSOLITE ?

 

De tout temps, des réalisateurs se sont distingués en transgressant les normes esthétiques, morales ou sociales de leur époque. Leurs regards « insolites » ont permis de faire bouger les mentalités, les conceptions, les approches, les attentes. Parce qu’il peut prendre différents aspects : l’étrange, l’ésotérisme, le merveilleux.

L’insolite au cinéma nous étonne, déconcerte, déstabilise, interroge… Il est là pour ébranler notre quotidien conformiste, nous ouvrir sur un monde inhabituel plus poétique, « métissant » l’art, que ce soit en musique, en peinture, en danse, en litterature. Soyons cinglant et non sanglant.

Selon Karlfried Grafdurkeim, « l’Extraordinaire est dans la profondeur de l’Ordinaire. »
L’insolite, c’est retrouver des étoiles aux bouts des doigts…L’insolite n’est-il pas le langage de l’inexplicable, tout simplement ?

 

Ce festival nous invitera :

– À entrer dans un autre monde, au-delà des frontières, aux frontières de l’extrême, au-delà des apparences.

– À entrer dans une autre réalité, plus large, cassant nos habitudes, et qui nous déroutera.

Ce festival insolite revisité, transformera sans nul doute notre conscience. Et c’est sa diversité qui fera toute sa richesse et son intérêt. Quoi de plus insolite, que de créer ce festival à Rennes-le-Château, village mystique de l’Aude, épicentre des légendes et des mystères, pieuvre tentaculaire où Jules Verne est venu s’inspirer, et « faire ses griffes. » Nous avons été aussi influencés par « les journées du Livre de l’Etrange » qu’organisent chaque année Philippe Marlin.

 

Ce festival est légitime. Nous avons donc choisi de présenter en compétition des courts métrages français et européens dont le sujet, le scénario ou la réalisation troublent, bousculent autant qu’ils séduisent. Des longs, moyens et courts-métrages : des « pépites » à découvrir ou redécouvrir et qui gardent tous leurs éclats.

Parce que le court-métrage est le support le plus adapté pour développer des regards originaux, des univers dont seule la jeune création cinématographique a le secret. En ce qui concerne les films projetés hors compétition, notre but est de mettre à l’honneur des réalisateurs dont leurs films n’ont pu trouver leur place dans des circuits classiques de distribution.

 

Le jury sera composé de journalistes de la presse écrite, radiophonique et télévisée sous la présidence d’Andréa Ferréol.

Parmi les invités de cette première édition figurent les acteurs Pierre Richard, Olivier Marchal, Jean-Claude Dreyfus, les scénaristes et réalisateurs, Jan Kounen, Jean Michel Roux, Beryl Peillard, Christophe Blanc, Reza Benhadj, Vincent Tulli et Hélène Guétary et (sous réserve)  Smaïn

 

Toujours sur le thème de l’insolite, des performances de peintures, de photographies et de vidéos expérimentales auront lieu dans les galeries sous le domaine de l’abbé Saunière.

 

Fanny BASTIEN et Geoffroy THIEBAUT