DOMINIQUE PINON PRÉSIDENT DU FESTIVAL INSOLITE 2022

/ août 1, 2022/ Actualités 2019/ 0 comments

Dominique PInon


Me voilà donc promu président du Festival de l’Insolite ! Moi, président c’est déjà un oxymore, n’ayant jamais brigué aucune présidence, et président de l’Insolite en est un autre, car l’Insolite par nature ne se laisse pas présider, il surgit, nous surprend, nous bouscule sans crier gare et sans souffrir aucune présidence…

Mais soit : puisque la chose m’a été proposée et que je l’ai acceptée, j’en assumerai la charge avec bienveillance, cœur et gratitude à l’égard de mes hôtes et de ce beau pays d’Oc et Cathare (remarquez à l’oreille l’insolite de cette double qualification !) 

À toutes et tous joyeux festival ! 
Dominique Pinon

Très souvent associé à l’atmosphère onirique de Jean-Pierre Jeunet, Dominique Pinon a eu une carrière plurielle, aux côtés de grands metteurs en scène.

C’est Arthur Joffé, le cinéaste visionnaire, qui le découvre le premier en lui offrant un rôle dans son court métrage Merlin ou le cours de l’or, Palme d’Or à Cannes. Il devient son acteur fétiche et tourne à ses côtés Alberto Express et Ne quittez pas. En 1981, Dominique Besnéhard lui fait rencontrer Jean-Jacques Beineix avec qui il tournera dans Diva, puis dans le lumineux 37,2º le matin.

En 1990, Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro le choisissent comme personnage principal de Delicatessen. En 1995, dans La Cité des enfants perdus, il ne campe pas moins de cinq rôles. Physique, Dominique Pinon est à l’aise partout, aussi bien dans de pures comédies comme Dikkenek que dans le film de science-fiction Alien : Résurrection.

Dès lors, il s’impose dans beaucoup de seconds rôles où il fait office de marginal atypique. Tour à tour alcoolique dans La Lune dans le Caniveau , tueur dans Tir groupé, psychopathe dans La Cavale des Fous ou clochard dans La Légende du Saint Buveur, il incarne les rebuts de la société avec une sincérité touchante. Profond, tendre, l’acteur possède ce charisme imperceptible qui a fait de lui un nom incontournable du cinéma.

À l’aise dans tous les registres, Il participe à la saison 2 d’Outlander sur Netflix. Il tourne en ce moment la série Cassandre en interprétant le policier nonchalant. Il remporte 9 prix dont le Molière pour sa prestation dans L’Hiver sous la Table, de Roland Topor. Il a tourné dans environ 88 films, 18 séries, 44 pièces et tourne avec Robert DeNiro et Harvey Keitel dans le film Le Pont du Roi Saint-Louis. Il a reçu la médaille d’ officier des Arts et des Lettres

Frequently associated with the dreamlike atmosphere of Jean-Pierre Jeunet, Dominique Pinon has had a multi-faceted career, working alongside great directors. It was Arthur Joffé, the visionary filmmaker, who first discovered him by offering him a role in his short film Merlin ou le cours de l’or, Palme d’Or at Cannes. He became his favorite actor and worked alongside him Alberto Express and Ne quittez pas. In 1981, Dominique Besnéhard introduced him to Jean-Jacques Beineix with whom he made Diva, then the luminous 37,2º le matin.

In 1990, Jean-Pierre Jeunet and Marc Caro chose him as the main character in Delicatessen. In 1995, in La Cité des enfants perdus, he plays no less than five roles. Physical, Dominique Pinon is at ease everywhere, both in pure comedies such as Dikkenek as in the science fiction films such as Alien: Resurrection. From then on, he made a name for himself in many supporting roles where he acted as an atypical outsider.

He embodies the outcasts of society with heartfelt sincerity, acting in turn as an alcoholic in La Lune dans le Caniveau, a killer in Tir groupé, a psychopath in La Cavale des Fous and a tramp in La Légende du Saint Buveur.Deep and gentle, the actor posseses this imperceptible charisma that has made him an essential name in cinema. Comfortable in all registers, He participates in season 2 of Outlander on Netflix. He is currently filming the Cassandra series playing the nonchalant policeman.

 He won 9 awards including the Molière for his performance in L’Hiver sous la Table, by Roland Topor. He shot in about 88 films, 18 series, 44 plays and played with Robert DeNiro and Harvey Keitel in Le Pont du Roi Saint-Louis. He received the medal of Officer of Arts and Letters.

Share this Post

Leave a Comment